top of page

Le Syndrome de l'Imposteur


D'où vient t'il ? Quelle en est la cause ? Comment se manifeste t'il ?


Dans cet article de la série "Echos Professionnels: Se libérer d'une carrière non-épanouissante", je vais vous parler de Corinne. Comment petit à petit elle a perdu sa confiance en elle jusqu'à développer le "Syndrome de l'Imposteur"


Femme qui a peur et se cache


Corinne, fidèle à sa boîte depuis 12 ans, connait bien tous les collaborateurs de l'entreprise ainsi que les différentes fonctions de chaque poste. Elle adore former les nouveaux collaborateurs et leurs expliquer les rouages de la boîte.


Il y a quatre mois, elle a se voit confier un poste de manager, portée par la confiance de ses supérieurs et les encouragements chaleureux de ses collègues.



Nager dans le Bonheur


A la prise de ce nouveau poste, Corinne se sent flattée de cette opportunité. Elle est heureuse de voir sa carrière évoluer et d'exercer une fonction qu'elle n'avait jamais envisagé.


Corinne détient les qualités et compétences requises pour ce poste. Elle a un grand sens de l'organisation et une connaissance des métiers de l'entreprise pour mener un projet à bien. Elle sait rester zen et s'adapter face aux imprévus. Elle comprend les autres, communique de façon efficace, et fédère ses collègues en instaurants des routines matinales.


Rien ne l'empêche jusque là d'accomplir correctement sa mission de manager.



Des eaux troubles des "Doutes" vers les profondeurs du "Syndrome de l'Imposteur"


Et pourtant, jour après jour, les doutes intérieurs s'installent.


Cela commence par les craintes de ne pas être à la hauteur :

"Je ne vais y arriver !"

"C'est un poste au delà de mes compétences."

"Je n'ai pas le diplôme requis pour ce poste, Pierre est plus qualifié que moi."


Titulaire d'un BTS, Corinne est persuadée qu'un poste de manager est accessible qu'à des personnes d'un niveau d'étude supérieur au sien. Cette croyance bien ancrée en elle, l'empêche de mener à bien ses fonctions alors qu'elle en a les capacités.


S'en suit la peur d'être démasquée :

"Il faut que j'en donne plus pour ne pas qu'on voit mon incompétence."

"Je dois me documenter, lire un maximum sur le rôle d'un bon manager."

" Il faut sourire et montrer que tout va bien !"


Corinne refoule ses émotions par peur de ceux que peuvent penser les autres. Au lieu de regarder ses propres aptitudes, elle va les chercher à l'extérieur, voulant copier les meilleurs managers.

Cette pression auto-infligée la plonge dans un malaise croissant, l'éloignant de sa vrai personnalité et perturbant son équilibre.


Comme elle veut être parfaite, elle s'épuise à la tâches et renforce ainsi sont sentiment d'incompétence au vu des efforts fournis.


Corinne se retrouve submergée et dépassée par son nouveau rôle de manager. Elle accumule les heures supplémentaires pour prouver qu'elle est à sa place sans se rendre compte que ça empiète aussi sur sa vie familiale.



La Libération


Hésitante à solliciter de l'aide, un soir, elle franchit finalement le pas en partageant ses préoccupations avec un supérieur. Celui-ci la rassure et comprend son inconfort.


Il propose à Corinne de mettre en places des séances de coaching afin de l'accompagner dans cette nouvelle prise de poste.


Le coaching lui permet de reprendre confiance en elle et de réaliser qu'elle possède les compétences nécessaires pour réussir dans son nouveau rôle. La compréhension du fonctionnement de son mécanisme de défense, le "Sois parfait", lui permet d'apprendre à le canaliser.

De plus, elle prend conscience que ses croyances la desservent aujourd'hui, qu'elle peut les transformer et même en créer de nouvelles.


Grâce à ce soutien, Corinne élabore des stratégies, des priorités, et développe une compréhension approfondie des besoins individuels de son équipe.



En Conclusion


En surmontant le besoin d'être parfaite, en affrontant ses peurs et en changeant sa vision sur ce qu'elle croyait être "LA REALITÉ", Corinne se retrouve.

Aujourd'hui, elle occupe son poste de manager avec assurance et bonheur, illustrant ainsi la possibilité de transcender les doutes pour s'épanouir professionnellement.


Cette histoire montre que malgré de réelles compétences, nos croyances et nos perceptions peuvent nous conduire à un auto-sabotage.


"Rien ne vous emprisonne plus que vos pensées, ne vous limite plus que vos peurs et ne vous contrôle plus que vos croyances"



Se cacher derrière un masque

D'ou vient t'il ?

Le Syndrome de l'Imposteur, ce sont nos pensées qui nous font croire que nous ne sommes pas à la hauteur : Un égo malmené et la fâcheuse tendance de vouloir se comparer aux autres. C'est une expérience ou un mécanisme psychologique que tout le monde peut vivre un jour.


Les causes ?

Le manque de confiance en soi, l'anxiété, les croyances limitantes, les attentes familiales et sociétales, le stress, l'auto-pression, le perfectionnisme.


Les symptômes ?

Doute de soi, sentiment de réussite grâce aux autres, anxiété élevé, exigence élevé, perfectionnisme poussé au maximum, procrastination, fuite, auto-sabotage.



C'est pourquoi il est important de pouvoir se faire accompagner lors d'un changement de poste ou une évolution professionnelle.

Pour :

  • avancer avec assurance et sérénité.

  • gagner du temps

  • prendre un bon départ

  • adopter la bonne posture

  • se sentir à la bonne place



Ne manquez pas la suite de ces récits de la séries "Echos Professionnels: Se libérer d'une carrière non -épanouissante ". Engagez-vous dans cette quête du bien-être professionnel et de l'épanouissement personnel.




Pour en savoir plus sur les séances de Coaching Professionnel   Cliquez ici


Pour faire un Bilan de Compétences   Cliquez ici


Pour en parler ! Cliquez ici



En tant que coach carrière, je vous accompagne avec bienveillance à travers chaque étape du chemin vers une carrière épanouissante. Ensemble, transformons vos aspirations en réalité.


N'hésitez pas à liker et laisser un commentaire ci-dessous.

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page